Hello world!

Welcome to WordPress.com. This is your first post. Edit or delete it and start blogging!

Advertisements
Posted in Uncategorized | 1 Comment

Sawtche rebaptisée Saartjie Baartman ou la Vénus Hottentote

C’est en regardant un documentaire sur l’Afrique du Sud que j’ai découvert l’histoire de cette jeune fille des races autochtones khoi-khoi. Voici sa petit histoire selon les colonnes de Wikipédia.
 

Saartjie Baartman de son vrai nom Sawtche, surnommée la Vénus Hottentote, serait née aux alentours de 1789 dans l’actuelle Afrique du Sud originaire du peuple Khoïkhoï (Khoïsan) qui sont les plus anciens habitants de la région sud de l’Afrique. Elle meurt à Paris le 29 décembre 1815.

Son histoire est révélatrice et souvent prise en exemple de la manière dont les Européens considéraient à l’époque ce qu’ils désignaient par les « races inférieures » et leur représentants. Elle symbolise également la nouvelle attitude revendicative des peuples autochtones quant à la récupération des biens culturels et symboliques ainsi que des restes humains qui figurent dans les musées du monde entier.

 

Esclave, elle fut emmenée en Europe par un Britannique à Londres en 1810 où on la baptisa du nom de Saartjie Baartman avec l’autorisation spéciale de l’évêque de Chester. Vendue, elle devient bête de foire eu égard à sa morphologie hors du commun : hypertrophie des hanches et des fesses (stéatopygie), organes génitaux protubérants (macronymphie). Elle est exposée en Angleterre, en Hollande et ensuite en France. Elle devient par la suite objet sexuel (prostitution, soirées privées).

En mars 1815, le professeur de zoologie et administrateur du Muséum national d’histoire naturelle de France, Étienne Geoffroy Saint-Hilaire, demande à pouvoir examiner « les caractères distinctifs de cette race curieuse ». Après le public des foires, c’est devant les yeux de scientifiques et de peintres qu’elle est exposée nue, transformée en objet d’étude. Peu de temps plus tard, le rapport qui en résulte compare son visage à celui d’un orang-outang, et ses fesses à celles des femelles des singes mandrills.

Georges Cuvier zoologue et chirurgien, estime que Saartjie est la preuve de l’infériorité de certaines races. Peu après sa mort, il entreprend de la disséquer au nom du progrès des connaissances humaines. Il réalise un moulage complet du corps et prélève le squelette ainsi que le cerveau et les organes génitaux qu’il place dans des bocaux de formol. En 1817, il expose le résultat de son travail devant l’Académie de médecine, témoignage des théories racistes et des préjugés des scientifiques de l’époque : « Les races à crâne déprimé et comprimé sont condamnées à une éternelle infériorité. »

Le moulage de plâtre et le squelette sont exposés au musée de l’Homme à Paris. Ce n’est qu’en 1974, qu’ils furent retirés de la galerie d’anthropologie physique et relégués finalement dans les réserves du musée (le moulage étant encore resté exposé durant deux ans dans la salle de préhistoire).

En 1994, quelque temps après la fin de l’apartheid en Afrique du Sud, les Khoïkhoï font appel à Nelson Mandela pour demander la restitution des restes de Saartjie afin de pouvoir lui offrir une sépulture et lui rendre sa dignité. Cette demande se heurte à un refus des autorités et du monde scientifique français au nom du patrimoine inaliénable du muséum et de la science. Ce n’est qu’en 2002, après le vote d’une loi spéciale que la France restitua la dépouille à l’Afrique du Sud.

Le 9 mai 2002, en présence du président Thabo Mbeki, de plusieurs ministres et des chefs de la communauté Khoikhoï, la dépouille après avoir été purifiée, fut placée sur un lit d’herbes sèches auquel on mit le feu selon les rites de son peuple.

 

« Tombe » de Saartjie Baartman à Hankey, Afrique du Sud.

 
Face à ce mépris du à la diférence de traits physiques entre les gens , j’essai d’imaginer le désaroi et le malheur de cette femme dont l’humiliation meme après sa mort n’émeut personne.
Sa condition n’émeut personne parce qu’elle est considérée comme un animal, une personne sans raison incapable de sentir le mal et le bien.
 
………entre autres.
Posted in Life | Leave a comment

Une justice à deux vitesses: les riches dictent la règle les pauvres l’appliquent.

 
Telle est la réalité telle que je la vois.
 
Je reviens sur l’affaire Zahia Dehar. Pendant que Abu, Kamel et les autres faibles sont en train de payer leur part du gateau, Benzema, Ribéry béneficient d’un sursis d’au moins un mois en attendant la fin de la coupe du monde  (la justice s’applique pas à tous de la meme façon).
En fait, la justice est luxe indispensable avec un prix fort et les pauvres n’ont pas les moyens de  se la payer. Ils devront alors faire des emprunts avec des intérets: la soumission, le silence, la résignation, la dépendance, la pauvreté, la délinquance, la destinée à l’echec …
 
C’est pour ça que les pauvrent veulent se faire leur propre jusctice donc l’injustice.
Les riches veulent garder cette justice parce que ça leur permet de rester dans leur tout petit et tout rond cercle en toute jusctice.
C’est pour ça que les moeurs meurrent, les vices vivent.
 
 
Posted in Life | Leave a comment

L’affaire Zahia:

 
L’affaire Zahia Dehar.
En premier plan les musulmans contre les principes de l’Islam: Zahia, Abu et Kamel Ribéry.
 
Pour la petite histoire, Zahia est une petite fille née en 1992 en algérie dans une famille musulmane. Ensuite avec sa mère elle quitte l’Algérie pour la France. Pas de fric, elles devront s’installer dans les banlieues pas pas de Paris (calvaire des émigrés).
Pauvre sans capacités de résignation, elle utilise sa beauté pour se tirer d’affaire (piège des jeunes filles), elle va se prostituer en fait.
Pas de relations pour atteindre son objectif de jouer dans la cour des stars du foot, se sont les autres musulmans Abu et Kamel qui vont lui donner des coups de main et marquer ainsi leur participation à ternir l’Islam. Le premier lui présente le musulman Benzema et le second le musulman converti Ribéry et une partie de l’histoire est s’est produite au café Zaman.
Voilà une participation des musulamns dans l’affaire dite de Zahia.
(to be continued…….)
Posted in Life | Leave a comment

L’esclavage forcé, c’était avant maintenant c’est gratuit.

Avant les négriers venaient en afrique chercher par la force ou par tromperie nos ancestres pour les utiliser à exploiter leurs activités.
Maintenant ça a changé, ils n’en veulent plus de ces nègres, mais ces derniers viennent par force ou par tromperie chez pour les aider à exploiter leurs activités.
Le cas est délicat….
Le constat est aigre…………
Posted in Life | Leave a comment

I do think sometimes that life’s really a traffic-jam

Have lost so many of mine, so many friends, so many of my people … Al hamdou liLaah God did it for the best way.
My sister and her mother were gone.
My uncle went away and I knew he never come back, his sons and daughters are still young, God want it like that.
My friend Ndiaga died too young and her mother followed him some years later. i’m sure the lil  Alé is still young, can’t forget Thiané. God want it like that.
Ndiaya Fall’s lil’ baby never knew what his mother looked like, because the lil’ girl died some days after the birth of of the lil boy, God know why.
 
Life’s really a traffc-jam (maybe i’m not so sure………)
 
The old Mboor still make me laugh about his stories and I know he’s gone today.
 
So many love stories went away as they never exist.
You know that make think…………………you know!
Lovers Forget about’em and their mutual story is thrown in the sea, they never see it again,
That’s why they still got that lil smile in the corner of their mouth when they see they lil ones suffer about love.
I can’t know what is life………
Sometimes I say that I know what it is but a lil thing just disturb me everytime and make me loose my vision of life.
 
 
So many thugz died too young when they’re too lucky
Or else they could live so longly and lost anything even faith about life
And they see they just lost they time in thugness
Where are thoses bad guys
I think about Moss’s Pharao, think about Namrood, think  abou Tubaab yi with the Cheikh.
The bad can sometimes fool on people but can not fool on ’em all the time
 
 
Yeah I see how people change.
My mother doesn’t recogneize hersself nowadays
Things change…..
The very poor lost they dignity and don’t get sahme about begging
The rich, because of their means, forget about God’s means and consider each of them as god (what a mistake………..)
Money ‘s just the real power,
Money ‘s just the source of dignity now
Money’s just the justicer now
Because people beleive in money and forger about the money giver, that’s why they’re mislead.
 
Al hamdou liLah………………………………………………………………………………………………………..Al hamdou liLah
 
 
 
 
 
 
Posted in Life | Leave a comment

The fair play, a very good play

We need it addition to a balanced game!
Posted in Life | Leave a comment