Les dures épreuves de la vie

La vie est dure, ça on en doute pas  mais c’est ce qui fait qu’on puisse aimer le bonheur si jamais ça nous arrive aussi. Je me suis rendu compte de cela lors de mon départ en vacances en Italie.
Je dis Alhamdou lilah parce que je sais que j’ai eu de la chance en ne ratant pas mon train. Comme j’aime bien faire le choses de justesse malgré moi j’ai quitté la maison à 40 minutes de 19h06, l’heure de départ du train. Et pour encore corser la note j’ai raté le bus qui devait m’emmener à la gare. J’ai raté le bus à la con ou par manque de chance. D’abord il avait affiché un retard de quelque minute et que ma montre était aussi en avance (mais je savais pas). Aprés une attente, j’avais décidé de bouger un peu pour pouvoir le voir de loin. Mais il s’est passé que j’ai beaucoup bougé et au moment ou je l’ai aperçu j’étais un peu loin de l’arret et là le conducteur ne m’a pas vu lui faire signe de s’arréter et j’ai raté le bus.
Là j’ai pas paniqué et je me suis dirigé en courant vers l’arret de tram le plus proche. Aprés le tram, j’ai pris un autre bus qui devrait m’emmener à la gare. mais là, je me suis aperçu comment la vie était dure et difficile. Déjà, j’étais tellement pressé et les gens ( le conducteur du bus y compris) n’avaient pas l’air de l’etre ou au moins comprendre ou partager ma situation. Je me suis aperçu que les gens mettaient trop de temps pour composter leur billet, les embouteillages faisaient engloutir beaucoup de temps et aussi et surtout que les feux constituaient une grosse perte de temps.
Et je suis arrivé à la gare à 19h10, et Alhamdou liLah comme toujours le train était encore là, quelle chance!
A peine entré et je n’y croyais vraiment pas, j’ai croisé un ancien camarade sénéglais. Cette année, il effectuait ses études à Lyon. On a pris du temps à discuter, à se rappeler et à se raconter des histoires hilarantes. D’ailleurs, tout le monde nous regardait dans le train et de façon trés normale comme d’habitude, son téléphone venait de sonner. C’est un de ses amis qui venait de lui faire savoir qu’un de leurs amis communs atteint de cancer du foie était condamné à mourir. Les médecins venaient de lui faire savoir qu’ils pouvaient rien faire pour remédier à son mal et ça valait plus la peine de continuer les traitements. En résumé, l’ami devrait bientot mourir.
Alors mon camarade qui se mettait à rire avec moi était en train de pleurer devant mes yeux. Et là, je me suis encore rendu compte que la vie est dure. Moi qui souffrait encore de la mort de moin oncle, venais de témoigner une situation qui pouvait etre jugée plus dure.
La vie est dure et il n’y a pas de doute la-dessus.
This entry was posted in Life. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s